Un enfant bruxellois sur deux se rend rarement en forêt, qu'il connaît mal

L'école primaire d’Uccle accueille la forêt en classe

Jeudi 25 janvier 2018 — Les enfants bruxellois vont rarement dans les bois, dont ils connaissent mal l'importance pour l'homme et son environnement*. C'est pourquoi l'asbl Paper Chain Forum, en collaboration avec GoodPlanet, a monté dans 8 écoles primaires bruxelloises un projet pédagogique sur les fonctions économiques, écologiques et sociales de la forêt et la relation durable qu'elle entretient avec le papier. C'est l'école primaire du Homborch qui a l'honneur d'inaugurer ce programme pédagogique.

Celui-ci vise à rapprocher les enfants de la forêt et leur enseigner ce qu'elle nous apporte, en soulignant particulièrement le rôle important du papier. Un tel programme de sensibilisation s'avère vraiment nécessaire : d'après une récente enquête * menée auprès des écoliers bruxellois, il semble que la moitié d'entre eux se rend très rarement en forêt, alors que paradoxalement, celle-ci en est l'une des deux aires de jeux préférées, et qu'une proportion identique d'enfants assure vouloir s'y rendre plus régulièrement.

"Nous participons à ce projet avec enthousiasme", explique Virginie Bossuyt, directrice de l'école primaire communale du Homborch, à Uccle. "Comme la surface boisée à Bruxelles n'est pas étendue, il n'est pas toujours aisé de se rendre en forêt avec nos élèves. Nous remarquons qu'ils ignorent beaucoup de la forêt et de la nature, alors que nous trouvons fort important qu'ils en comprennent la valeur. Pour nous, un projet comme celui-ci a vraiment beaucoup d'intérêt".

Améliorer les connaissances sur la forêt

Le papier et le carton sont des produits dérivés importants pour une gestion saine et durable de la forêt. Les fibres de bois qui en proviennent sont renouvelables et le papier ainsi fabriqué est ensuite recyclé. Ladite enquête a également évalué les connaissances des enfants sur les produits de la forêt et leur usage durable. Les écoliers bruxellois semblent connaître l'importance du tri pour le recyclage, mais connaissent mal l'origine du papier. Ainsi, plus de 7 enfants sur 10 séparent dûment les papiers des autres ordures ménagères et sont environ 40 % à utiliser le papier sur les deux faces ; mais une proportion équivalente ignore que le papier est recyclable… en nouveau papier.

La presque totalité des enfants interrogés (93 %) pense malheureusement qu'il faut obligatoirement couper des arbres pour fabriquer du papier. C'est faux : la filière du papier utilise essentiellement les produits dérivés du bois, comme les branches et le bois d'élagage. Mais la toute grande majorité des produits de la forêt sont destinés aux scieries et à l'industrie manufacturière du bois. L'étude révèle également que plus de 8 enfants sur 10 pensent qu'il est possible d'épargner des arbres et des forêts en utilisant moins de papier et davantage de ressources électroniques. C'est également une erreur, car la surface boisée moyenne en Europe croît de 500 ha par an. 

Avec l'aide de ce programme pédagogique, les partenaires essaient de conscientiser les enfants sur le parcours circulaire des produits de la filière du papier, dans laquelle le recyclage des vieux papiers est un maillon très important.

"Améliorer les connaissances sur la forêt et l'emploi du bois pour la fabrication du papier fait partie du cœur de métier du Paper Chain Forum, par la formation, la pédagogie et la sensibilisation. D'après l'étude que nous avons réalisée avec GoodPlanet, il est important d'intervenir chez les jeunes enfants, pour qu'ils puissent entretenir très tôt une relation meilleure et plus durable avec la forêt et agir de façon plus écologique", explique Willy Adams du Paper Chain Forum.

Sur les traces de la forêt

Par ce projet éducatif, GoodPlanet sensibilise des écoles primaires bruxelloises et y enseigne aux écoliers, à l'aide d'exercices sensoriels, la filière complète du papier, depuis la gestion des forêts jusqu'au recyclage du papier, en passant par l'élagage des bois et le recyclage du papier. Pendant la leçon, les enfants fabriquent eux-mêmes du papier ; un écovoyage leur apprend pourquoi la forêt est un maillon important de notre écosystème. De la sorte, GoodPlanet et Paper Chain Forum espèrent renforcer le lien entre les enfants et la forêt et ses produits dérivés. Les écoliers interrogés sont enthousiastes et convaincus : ils aiment toujours le papier. 7 sur 10 préfèrent lire un magazine ou un livre sur papier, qu'ils utilisent aussi, dans 80 % des cas, pour dessiner ou bricoler.

"Nous avons remarqué que les leçons interactives étaient stimulantes pour les enfants. C'est pourquoi nous amenons la forêt jusque dans la classe et proposons aux enfants une interaction par des exercices créatifs et sensoriels. Ensuite, ils se rendent en forêt par groupes, assimilent plus d'informations et demeurent captivés. Nous avons également pensé aux enseignants. Nous avons développé pour eux un site Internet de www.papierinfo.be, d'où ils peuvent aisément télécharger des ressources pour la préparation des leçons. Nous rapprochons ainsi la forêt et les écoliers bruxellois", conclut Peter Hulpiau, responsable du projet GoodPlanet Belgium.

* Enquête exécutée en novembre 2017 auprès d'un échantillon de 236 enfants d'écoles primaires de la Région de Bruxelles-Capitale

Sara Vermassen Contact presse